Le retour des Dionysies 2019 !


 

Insolite et unique, un événement parisien à ne pas manquer : Philippe Brunet et la compagnie Démodocos (www.demodocos.fr), dans le cadre du festival des Dionysies (www.dionysies.org) invitent le public à un marathon homérique en Sorbonne et à la Maison de la Grèce. Un événement co-organisé par le Service Culturel de Sorbonne Université, avec le concours de l’Université de Rouen, de la BNF, de l’ambassade de Grèce en France et des éditions du Seuil

Pendant trois jours, du 22 mars au 24 mars 2019, les aèdes de la compagnie et des lecteurs venus de tous horizons (notamment les amis du Café homérique) viendront lire la traduction de L’Iliade d’Homère parue au Seuil (Point Seuil 2012). La journée du 22 se finira la nuit avec l’expédition nocturne d’Ulysse et Diomède (la Dolonie) dans une cave du quartier latin. La particularité, ils scanderont le rythme des hexamètres en français. Pas d’épopée sans les six mesures de l’hexamètre. Danse de la parole et des mots, la lecture amène le public à voir autant qu’à entendre. L’inscription est gratuite. On peut même s’entraîner au karaoké sur le site démodocos….

Le festival programme également un concours de déclamation mis en place par J.-Ch. Saladin autour d’Erasme, le Gorgias de Platon par H. Badet et S. Poliakov (Lavoir Moderne Parisien), et du Lucrèce, dit par G. Boussard, enfin des tragédies d’Eschyle, Suppliantes, trilogie de l’Orestie (intégrale au grand auditorium de la BnF le 30 mars, réservation sur : www.fnac.com), traduites par G. Boussard, A. Münch, mises en musique par F. Cam, dans la mise en scène de Philippe Brunet, avec ou sans masque. La comédie sera présente aussi : l’Amphitryon de Plaute sera donné, et Ulysse chez Circé, grand succès tout public de la compagnie Démodocos, vient annoncer qu’en 2020, les Dionysies accueilleront l’intégrale de l’Odyssée d’Homère : récitals, spectacles, lectures…

Un retour sur la compagnie…

Philippe Brunet, professeur à l’université de Rouen, a créé la compagnie Démodocos en 1995 pour réinventer le répertoire antique. Poètes, musiciens, acteurs, chorégraphes s’y retrouvent pour fêter aujourd’hui des retrouvailles avec l’art issu de l’Antiquité et de la Renaissance, un art trop souvent maltraité par la tradition française néoclassique issue du siècle de Louis XIV et par un théâtre contemporain ignorant de ses origines.

Depuis plus 20 ans, ce théâtre fait école, forme des poètes, des musiciens et des comédiens : Perses, Antigone, Bacchantes, Œdipe roi, tout Eschyle, Grenouilles et Amphitryon constituent le socle de ce répertoire dramatique retrouvé, reconstruit dans l’art de dire et de jouer, mais rien ne se ferait sans les traductions des poètes (Homère, Virgile, Lucrèce) qui mûrissent autour des mises-en-scène, et sans les scénographes, facteurs de masques qui façonnent ce théâtre antique très nouveau.

Lorsque la traduction de Philippe Brunet est sortie en 2010, ce fut un événement dans la presse. Le texte apparaissait après plusieurs années de lectures, de marathons, de scansions, en costumes ou non, en Sorbonne ou en Avignon, sur les routes de France ou de Grèce. Aujourd’hui Philippe Brunet chante Homère sur la lyre éthiopienne (enregistrements faits pour l’exposition imminente Homère du Louvre-Lens) et promène sa dernière création L’Iliade ou la Joute (avec les aèdes G. Boussard, F. Cam, N. Lakshmanan), créé en février au premier Festival des Langues classiques de Versailles, et en tournée au Festival Européen Latin-Grec le 20 mars prochain. La compagnie sera présente à la 20e et dernière édition de la Semaine de Théâtre antique de Vaison-la-Romaine (Grenouilles et récitals, 7-8 juillet) et au Festival des Milliaires (Grenouilles et récitals, 3-4 août) et dans la cyclade Kea (Antigone, et projection du film Œdipe roi réalisé par Ph. Brunet, 10-11 août).

Ce retour 2019 à l’épopée est l’occasion de mettre en place un nouveau projet pour 2020.

La compagnie cherche des partenaires pour le projet Odyssées 2020, le texte d’Homère mis en scène dans le fil continu des mots et des gestes, dans l’alternance des chants restitués en grec ancien et refondés dans le slam du français scandé.

A propos :
Réservation sur : http://www.culture-sorbonne.fr/dionysies/programme/
Page Facebook : https://www.facebook.com/compagniedemodocos/
Courriel : theatredemodocos@gmail.com